MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant

Il est nouveau

MCE‑5 VCRi : créer de nouvelles opportunités techniques et commerciales

L’innovation est un monde étrange : des illuminés qui inventent le moteur à eau peuvent indûment passer pour des visionnaires, tandis que des visionnaires qui ont clairement analysé la situation et proposent des solutions réalistes peuvent injustement passer pour des illuminés. La première réaction face à l’innovation est en général la méfiance, et malheureusement, cette méfiance est souvent fondée. En effet, les probabilités qu’une innovation décrite sur une feuille de papier passe le cap de l’industrialisation sont extrêmement faibles, pour autant, toutes les innovations qui changeront le monde de demain passeront par le stade de concept décrit sur un simple bout de papier. Pour cette raison, juger de la pertinence d’une innovation passe nécessairement par l’analyse scientifique, l’expérimentation, et l’étude stratégique.

L'innovation change le monde à partir de
concepts simples dans leur
définition générale

Le MCE‑5 VCRi va créer une nouvelle dynamique
dans la conception des moteurs, et susciter un
regain d’intérêt de la part des clients finaux

On a besoin de l’innovation pour faire progresser le monde dans lequel nous vivons. Franck Whittle inventa en 1930 le réacteur d’avion à une époque où l’on considérait qu’un avion était nécessairement propulsé par une hélice mue par un moteur à pistons. Franck Whittle a rencontré des résistances inimaginables et pourtant, aujourd’hui, tous les vols long-courriers sont équipés de son invention qui permet à des millions de gens de voyager dans le monde entier en des temps extrêmement courts.

Quand aujourd’hui le MCE‑5 VCRi ajoute à l’embiellage classique des moteurs à pistons une roue et deux crémaillères, il propose de modifier un dispositif inchangé depuis les origines de l’automobile. Cette approche heurte les esprits, car si on trouve un dispositif d’engrenages dans une boîte à vitesses, on n’est pas habitué à en trouver un dans le carter cylindres d’un moteur. Pourtant, cette innovation apporte des avantages décisifs qui modifient profondément les possibilités des moteurs alternatifs à combustion interne. Ces avantages ne sont pas supposés, ils sont factuels, dûment mesurés au banc d’essai et constituent un progrès considérable.

S’engager dans l’innovation a toujours été plus difficile que de justifier l’immobilisme : il est plus confortable de ne rien faire, que de faire. Dans l’industrie automobile, les investissements à consentir, la remise en cause des méthodes et procédés sont autant de frein à un certain type d’innovation. Pourtant, l’industrie automobile innove en permanence, faisant des progrès significatifs d’une génération de véhicules à l’autre. C’est dans cette dynamique de progrès que s’inscrit le MCE‑5 VCRi, mais avec un saut technologique important, permettant en une seule étape de franchir les obstacles ordinairement franchis en plusieurs décennies.

La nouveauté technologique du MCE‑5 VCRi mais surtout la nouveauté de ses résultats ouvrent un nouvel espace d’opportunités grâce au taux de compression variable intelligent. Cette fonction nouvelle devrait être rapidement exploitée par l’industrie automobile qui obtiendra du MCE‑5 VCRi des résultats meilleurs que ceux actuellement connus, pourtant déjà très exceptionnels.

Par sa nouveauté et par l’élargissement des possibilités de gestion des moteurs thermiques, le MCE‑5 VCRi va créer une nouvelle dynamique dans la conception des moteurs, et susciter un regain d’intérêt de la part des clients finaux.