MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant

Bielle

La bielle MCE‑5 est de faible longueur par rapport à la course effective du piston. Son pied est logé dans la roue de transmission au lieu d’être logé dans le piston comme dans le cas des moteurs conventionnels. Le corps de cette bielle est de petite section afin d’éviter toute interférence avec la roue dans laquelle elle est logée. La bielle MCE‑5 comporte 2 guidages axiaux : un sur le vilebrequin et un sur la roue de transmission. La principale caractéristique de la bielle MCE‑5 est sa résistance à des efforts de traction environ 5 fois supérieurs aux efforts maximaux trouvés sur des véhicules de tourisme. Ces efforts élevés proviennent à la fois de la masse alternative du piston et de la roue de transmission MCE‑5 qui produisent des efforts d’inertie libre comparables à ceux d’un petit moteur Diesel. Au final, ces efforts sont multipliés par 2 du fait de la cinématique MCE‑5. La bielle subit donc en traction le double des efforts d’inertie d’un moteur Diesel qui tournerait non pas à 5 000 tr/min, mais à 6 500 tr/min. Les efforts de compression sont quant à eux inférieurs à ceux trouvés sur les Diesel modernes qui fonctionnent à des pressions cylindre pouvant aller jusqu’à 200 bar.

La bielle MCE‑5 VCRi est conçue pour être forgée
et est sécable, comme le sont
la plupart des bielles conventionnelles

La lubrification du pied de bielle du MCE‑5 a longtemps été assurée par des conduits aménagés dans le pied de bielle. Cette configuration est désormais remplacée par une solution plus classique à la fois pour des raisons de coût et parce que remonter de l’huile au travers de la bielle rend plus sévères les conditions de fonctionnement du coussinet de manivelle (nécessité d’aménager une gorge dans la bielle). Les dernières versions de la bielle MCE‑5 comportent un pied en tête de vipère et des « pattes d’oie » aménagés dans la bague qui récupèrent l’huile et l’amènent au centre de l’articulation.

La bague de la bielle est en « double trompette » dans le sens axial de sorte à accompagner la déformation de l’axe, et légèrement ovale dans le sens radial pour créer une réserve d’huile et un meilleur convergent.

Les bielles du MCE‑5 sont conçues pour être forgées et sécables, selon des procédés et matériaux identiques à ceux actuellement utilisés sur les bielles de grande série.

La principale caractéristique de la bielle MCE‑5 VCRi est sa résistance à des efforts de traction élevés

La fabrication de la bielle MCE‑5 VCRi, particulièrement dans sa dernière version
qui ne comporte pas de canal de lubrification entre tête et pied, ne pose plus aucun problème de fabrication

Caractéristiques principales de la bielle MCE‑5 VCRi